bandeau_transparent_2016_08_02_bordure

A Bâle, pour retrouver le plaisir de la compétition

Six mois. Six mois sans compétition, sans on your mark, sans sifflet, sans entraîneur qui encourage, gronde ou félicite. Six mois sans commencer un échauffement alors que le soleil vient à peine de poindre à l’horizon. Six mois sans revoir un adversaire. Et puis s’apercevoir que lui aussi a grandi. Comme les autres sportifs, les nageurs ont trouvé le temps long.

Alors forcément cette Internationaler Basler Cup avait un goût de libération printanière, de joie enfantine, de bonheur retrouvé. Les quatre filles et quatre garçons du NSG accompagnés par coach Didier n’ont pas boudé leur plaisir. Ils ont presque tous réalisé une meilleure perf’ dans une épreuve.

Et celles qui étaient les têtes d’affiche du groupe avant la période de confinement le sont restées après. Ilias, Ena, Angela et Rayan sont repartis de Bâle avec des bagages plus lourds de quelques médailles.

Parenthèse enchantée ou reprise durable? Le calendrier de la fédé commence à se remplir. Mais il faudra tenir compte de ce satané virus encore pendant plusieurs mois.

En savoir plus:

Share Button