bandeau_transparent_2016_08_02_bordure

Belle moisson de médailles aux Championnats de Suisse espoirs

Cadre bucolique sur les bords de l’Aar, organisation parfaite, ambiance au top. Quoi de mieux pour renouer avec le plaisirs estival des Championnats de Suisse espoirs de natation, après deux ans d’absence? C’est donc à Aarau, du 21 au 25 juillet, que les nageuses et nageurs, ainsi que leurs accompagnants, ont ressorti la crème solaire (quand le soleil était au rendez-vous), que l’on a à nouveau entendu le speaker égrener les noms «auf der Bahn zwei, corsia tre, ligne d’eau numéro quatre» (les trois langues nationales sont de rigueur), les parents s’égosiller, les explosions de joies et vu quelques larmes.

Dans ce décor, les dix-neuf athlètes estampillés NSG n’étaient pas là pour faire de la figuration. Leurs résultats en témoignent: quinze participation à des finales, huit médailles, trois en or, quatre en argent et une en bronze pour se classer neuvième club du pays au nombre des breloques.

Grand bonhomme pour le club orange de ces joutes: Maxime Riou. Avec deux médailles d’or et une d’argent en catégorie 14 ans, il a notamment proposé une jolie démonstration sur le 100 mètres nage libre qu’il a remporté en 56″55 en améliorant son meilleurs temps d’une seconde.

Chez les filles, la nageuse titrée est Julie Richard. En finale du 200 mètre papillon en catégorie 14-15 ans, elle a coiffé sa dauphine de 4 centièmes au terme d’une belle remontada.

Autres médaillés, Lucas Ruzicka Li, 2e sur 100 et 200 m dos, Jessica Gilliéron, 2de sur 100 m nage libre, et Imane Bouty, 3e sur 200 m brasse.

Et puis, on n’oubliera pas la benjamine de l’équipe: Lilla Hauer qui, du haut de ses 11 ans, a réussi à décrocher une finale chez les 12 ans… Ni le relais 4X100 m nage libre des filles, lequel est passé à deux dixièmes du podium…

Enfin, le détail qui fait plaisir à tout responsable de club: en raison du comportement exemplaire de nos nageuses et nageurs à l’hôtel, la direction de celui-ci a octroyé un rabais sur le prix des nuitées… Dans ce genre de cas, ce n’est pas l’argent qui compte, mais une attitude sportive qui vaut de l’or.

Bravo à toutes et tous!

En savoir plus:

Share Button