bandeau_transparent_2016_08_02_bordure

Bref, je suis allé à un meeting international de natation

Du 3 au 5 mai 2019, j’ai participé au 48e Meeting International Swann Oberson. Bref, un meeting de natation. Je suis donc allé à la piscine des Venets. Avant d’y aller, on m’a dit que je pouvais soit faire juge, soit nageur. Pour faire juge, il fallait être habillé en blanc. Je me suis alors aperçu que ma lessive du blanc avait du retard. J’aurais pu être en maillot de bain. J’ai observé le physique des nageurs, j’ai observé mon physique. Bref, je me suis dit que j’allais trouver le moyen de m’habiller en blanc.

Sur place, il y avait environ 300 nageuses et nageurs. Autour de la piscine, des dizaines de juges s’activaient, sifflaient, observaient, marchaient. Un peu comme à l’armée, mais en plus sympa quand même. Et pas en vert. En blanc. On se serait presque cru à Wimbledon, le vert en moins, précisément. Mais il y avait à peu près la même quantité d’eau, sauf qu’elle ne tombait pas du ciel.

Bref, quand on est juge à un meeting de natation, on est obligatoirement expert de quelque chose. De virage, de chrono, starter, on peut même être chef. Mais le plus stylé, c’est le juge de style. Il doit juger que les nageurs ont le bon style.

Moi, je ne suis expert en rien et pas très stylé non plus. On m’a dit d’observer parce que ça me servirait pour l’année prochaine. Bref, j’ai observé.

J’ai observé un jeune nageur genevois de 18 ans, Roman Mityukov, remporter toutes les courses auxquelles il a participé. Bref, une vraie fusée et toujours le sourire aux lèvres. J’ai vu un nageur espagnol rater de peu le record d’Espagne du 50 m brasse. Mais ça ne lui a pas enlevé son sourire. J’ai vu une nageuse italienne faire des blagues avec les Espagnols. Forcément, elle avait toujours le sourire.

Des entraîneurs de jeunes nageurs de Suisse, d’Espagne et d’Italie m’ont dit que les gamins qu’ils coachaient étaient ravis d’être là. Eux aussi souriaient. Il y avait aussi deux jeunes hollandaises qui 1. nageaient très vite, 2. étaient super sympa, 3. souriaient tout le temps. J’ai même vu des Lausannois battre des Genevois, sans que les seconds se fâchent.

Bref, tout le monde souriait.

Les organisateurs du meeting aussi. Sur trois jours, ils ont mobilisé plus de 80 bénévoles, accueillis des dizaines de nageurs, dont certains ont réussi des performances de niveau mondial. Il n’y a eu aucun problème technique et tout le monde est reparti plus que satisfait. Une réussite.

Ah j’oubliais: un des moments les plus sympas, c’est quand des jeunes nageurs de 8 à 10 ans ont défilé, dimanche après-midi, accompagnés de nageuses et nageurs confirmés. Je ne vous dirai pas qu’ils souriaient, cela serait en-dessous de la réalité.

Bref, je suis allé à un meeting international de natation.

En savoir plus:

Share Button