bandeau_transparent_2016_08_02_bordure

Les Championnats de Suisse espoirs s’achèvent en apothéose

Et pour terminer: une médaille d’argent dans le relais 4X100 mètres 4 nages des garçons. Tout comme les filles le… premier jour. Derrière la symbolique, une réalité: le NSG a débuté les championnats de Suisse espoirs en fanfare le jeudi 18 juillet, il les a terminés en apothéose le dimanche 21. Durant ces quatre jours à Bâle, il a amassé 19 médailles: trois en or, six en argent et dix en bronze.

Oh! bien sûr, on pourrait ergoter sur telle et telle médailles qui auraient pu être d’un autre métal. Mais cela reviendrait à bouder son plaisir. En cette veille de vacances, cela aurait mauvaise façon.

Donc, les NSG termine à une très belle 14e place au niveau des médailles, tout en étant septième au classement par points (qui octroie des points à tous les finalistes). Petite précision: il y avait 61 club représentés. Bref, tournons et retournons les chiffres dans tous les sens, le NSG s’est solidement installé au sein de l’élite de la natation helvétique.

Au rayon des satisfactions, il y a bien sûr les quatre médailles en relais, dont trois pour les garçons. Mais en individuel, les filles ont fait mieux, puisqu’elles ont décroché les trois médailles d’or. Ena Vidakovic a fait main basse sur les deux épreuves de brasse. Ticia Klein s’est fait plaisir en nage libre: 2e sur 200, 3e sur 400 et 1ère sur 800, avec de l’argent en papillon et une rageante 4e place sur le 400 4 nages, au terme d’une dernière journée marathon. Yeléin Cherif a confirmé en dos avec une deuxième place sur le 100 et une troisième sur le 200.

Chez les garçons, Ilias Eberhard a assuré son lot de podiums – quatre – même s’il lui a manqué la plus haute marche.

Enfin, il faut saluer trois premières: Maxime Riou, 2e sur 100 dos, ainsi que Yanis Dali et Chiara McLaughlin, tous deux troisièmes sur 200 brasse. Gageons que les cinq non médaillés du club – sur quinze qualifiés – auront à cœur de les rejoindre au tableau des médailles l’an prochain.

Mais avant de penser à la prochaine saison, des vacances s’imposent. A commencer pour les entraîneurs, Julien, Guillaume et Didier, qui tous trois ont amené au moins un médaillé à Bâle. Qu’ils en soient félicités et remerciés pour leur engagement tout au long de l’année.

En savoir plus:

Share Button